Depuis des générations, les Canadiens se demandent: Est-il mieux d’acheter ou de louer? D’un point de vue, le fait d’être propriétaire s’accompagne de responsabilités et de dépenses mensuelles plus élevées, mais offre plus de stabilité et un investissement à long terme. De l’autre côté, l’argent dépensé sur une location ne sera jamais récupéré. Toutefois, la location offre

28 septembre 2021

C’est un ensemble de facteurs, dont une forte demande spontanée et une offre nettement «insuffisante» qui justifient la crise du logement, selon une étude de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Les courtiers sont blâmés à tort pour la hausse du prix des logements, dénonce l’association. Articles recommandés par l’auteur Un projet de

13 septembre 2021

– depuis le début de la pandémie, on attend cette histoire de gens qui vendent les maisons à des prix de fou. et des gens qui se précipite pour acheter. il y a de la surenchère. on offre plus que ce qui était demandé au départ. on se dit que c’est une belle opportunité pour les vendeurs. mais il semble que ça tire à sa fin.

13 septembre 2021

Hors Catégorie

UN CHALET A TOUT PRIX

La surchauffe immobilière n’épargne pas les chalets. Pour fuir la ville, certains tournent parfois les coins ronds. Petit guide pour prendre une décision éclairée. En 2021, le prix des habitations récréatives au Québec devrait augmenter de 15 % pour atteindre 292 000 $. C’est du moins ce que nous prédit le sondage printanier de Royal

10 septembre 2021

BLOGUE INVITÉ. À la suite de la période de surchauffe du marché, certains secteurs subiront inévitablement des corrections de prix. Avec la pandémie, plusieurs personnes ont quitté les grands centres et ont fait grimper les ventes et prix des résidences principales et secondaires à l’extérieur de ces centres. Avec les surenchères fréquentes, les gens ont

10 septembre 2021

La Presse canadienne le 7 avril 2021 Avec une croissance des prix qui continue à prendre de l’ampleur dans le marché immobilier, les « risques de dérive du marché vers la surévaluation » suivent la même trajectoire, particulièrement dans la région métropolitaine de Montréal, prévient l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Cet avertissement a été lancé mercredi, après

19 juillet 2021

Radio-Canada le 14 juillet 2021 Après un deuxième trimestre en surchauffe, Royal LePage révise à la hausse ses prévisions d’augmentation des prix pour le quatrième trimestre de 2021 dans les plus grands marchés immobiliers canadiens. Le Grand Montréal devrait connaître la plus forte hausse des prix parmi les régions étudiées. L’entreprise immobilière prévoit que les prix des

19 juillet 2021

                  La surchauffe immobilière n’est pas une illusion. Un rapport publié par Royal LePage confirme une augmentation historique des prix des propriétés immobilières du Grand Montréal et du Québec. Cependant, cette hausse ralentira. « L’augmentation des prix devrait s’estomper au cours des prochains trimestres, tranquillement », confirme Dominic St-Pierre,

19 juillet 2021