Depuis des générations, les Canadiens se demandent: Est-il mieux d’acheter ou de louer? D’un point de vue, le fait d’être propriétaire s’accompagne de responsabilités et de dépenses mensuelles plus élevées, mais offre plus de stabilité et un investissement à long terme. De l’autre côté, l’argent dépensé sur une location ne sera jamais récupéré. Toutefois, la location offre plus de flexibilité si vous n’êtes pas certain de savoir combien de temps vous comptez habiter le logement.

Selon un étude réalisée par l’économiste Will Dunning et parrainée par Royal LePage, dans neuf cas sur dix, il est plus avantageux d’acheter une maison que de louer à long terme au Canada. L’étude pancanadienne analyse les données sur les prix de 278 scénarios (répartis par ville et par type de logement) et suppose que le propriétaire verse une mise de fonds initiale de 20 %. Dans 91 % des cas analysés, les coûts mensuels associés à la possession d’un logement sont inférieurs au coûts de location, en considérant le coût net de possession (le coût total de possession moins l’épargne constituée grâce au remboursement du capital). On appelle ce facteur « l’avantage de l’accession à la propriété ».

« Bien que la pénurie d’inventaire chronique que nous connaissons ait poussé les prix à la hausse de façon considérable, ceux qui accèdent à la propriété bénéficient de gains plus importants, particulièrement sur le long terme », précise Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général de Royal LePage au Québec, ajoutant que les paliers de gouvernement doivent prioriser la création de logements pour réduire la pression à la hausse sur les prix, et maximiser l’accès à la propriété.

Bien qu’on prévoit que le prix des maisons continue d’augmenter, l’étude révèle même en cas d’une baisse du prix des maisons de 10 %, environ la moitié des propriétaires de l’étude profiterait quand même d’un taux de rendement du capital investi positif, tandis que l’autre moitié atteindrait le seuil de rentabilité ou connaîtrait une légère perte.

« La majorité des projections montrent que les avantages financiers de l’achat d’une propriété augmentent sur la ligne du temps », affirme M. St-Pierre. « Même avec des calculs conservateurs, le retour sur le capital investi sera le plus souvent supérieur pour la personne qui achète que celle qui loue. De surcroît, le prix des propriétés au pays a été en croissance, de légère à forte, au cours de la majeure partie de la dernière décennie, et lors des périodes de correction du marché, les creux n’ont jamais duré plus d’une année et demi. »

Pour en savoir plus sur les avantages d’être propriétaire, lisez le communiqué de presse et le sommaire exécutif dans les liens ci-dessous.

 

 

 

 

https://blogue.royallepage.ca/acheter-ou-louer-quelle-option-est-la-plus-avantageuse-financierement/?utm_medium=email&utm_source=rlpre&utm_content=Rapport%3A+Vaut-il+mieux+acheter+ou+louer%3F&utm_campaign=RLP+news%2C+info+on+Teams%2C+rlpSPHERE%2C+Training

Par Guy Harton