Les petites manœuvres de concurrence déloyale ne sont certes pas monnaie courante et concernent une infime minorité de courtiers, la grande majorité d’entre eux respectant leurs pairs. Nous avons parlé à des professionnels travaillant pour diverses enseignes ou à leur compte : si certains n’ont rien à signaler de ce point de vue là, d’autres dénoncent des conduites douteuses visant à gruger les terrains de la concurrence.

La Presse a récolté auprès de divers courtiers, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat par crainte de représailles, des exemples de ces pratiques : blocage de visites dans le but de « réserver » la vente d’une propriété à un client de leur réseau, sollicitation illégale (un courtier contacte un vendeur pour tenter de récupérer le mandat d’un concurrent, alors qu’il n’est pas arrivé à terme), publicités trompeuses ou annonces laissées actives alors que les propriétés ne sont plus sur le marché (pour faire mousser sa visibilité et attirer de la clientèle), visites à tout-va au détriment des règles sanitaires en vigueur…

 Voir la SUITE....

https://www.lapresse.ca/maison/immobilier/2021-04-05/quand-les-courtiers-se-tirent-dans-les-pattes.php

Par Guy Harton