Selon un sondage commandé par le groupe immobilier Royal LePage, 35 % des baby-boomers canadiens songent à acheter une maison au cours des cinq prochaines années. Au Québec, ce taux s’établit plutôt à 29 %.

RAFAEL MIRÓLA PRESSE

« S’il y a vraiment 29 % des boomers qui pensent acheter une maison, ça devrait libérer de l’inventaire dont on a grandement besoin », estime Georges Gaucher, courtier immobilier et directeur général de Royal LePage Village, qui a participé à l’élaboration de l’étude. Il s’attend à ce qu’une partie de ces acheteurs choisissent de vendre leur maison pour s’installer hors des grands centres. Selon le sondage, 51 % des baby-boomers québécois envisagent de déménager dans une autre ville lors de la retraite, et 41 % estiment que le moment serait bien choisi pour vendre leur demeure.

Georges Gaucher attribue ce possible exode rural au phénomène du télétravail, qui peut réduire l’importance du temps de transport dans le choix d’une résidence. Selon lui, cette tendance pourrait avoir une influence positive sur le nombre de maisons à vendre dans les grandes villes.

 

SUITE....https://www.lapresse.ca/affaires/2021-06-30/immobilier/le-tiers-des-baby-boomers-prets-a-acheter-d-ici-cinq-ans.php#

Par Guy Harton