Par Guy Harton
Uncategorized

C’est un ensemble de facteurs, dont une forte demande spontanée et une offre nettement «insuffisante» qui justifient la crise du logement, selon une étude de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Les courtiers sont blâmés à tort pour la hausse du prix des logements, dénonce l’association.

En réaction à la surchauffe constatée sur le marché immobilier, le ministère des Finances du Québec a lancé une consultation sur l’encadrement des courtiers. Les parties intéressées à participer à la consultation du ministère avaient jusqu’au 8 septembre pour le faire. L’objectif était de déterminer si certaines pratiques des courtiers accentuaient la crise, et, le cas échéant, apporter des ajustements à l’encadrement de leur travail.

Il n’en est rien, selon l’APCIQ. Le manque de propriétés disponibles sur le marché était à prévoir même avant l’arrivée de la pandémie, rappelle son président, Denis Joanis. «Au Québec seulement, nous évaluons le déficit de propriétés à plus de 40 000 unités. Notre mémoire identifie et traite également une dizaine d’autres facteurs, qui, combinés les uns aux autres, expliquent la hausse des prix», justifie-t-il.

 

SUITE…

https://journalmetro.com/actualites/2694067/courtiers-immobiliers-defendent-etre-source-surchauffe/

Autres articles pouvant vous intéresser
Un renouvellement hypothécaire qui coûte cher
Uncategorized
Un renouvellement hypothécaire qui coûte cher
28 octobre 2023

La Banque du Canada a choisi de maintenir son taux directeur stable, à 5 %. Mais peut-on vraiment parler d’un répit ? Pour les emprunteurs qui s’apprêtent à renouveler leur hypothèque, la douche risque d’être froide, alors que leurs versements mensuels pourraient augmenter de plusieurs centaines de dollars. Depuis plusieurs mois, les détenteurs d’un prêt hypothécaire à taux variable subissent

Taux hypothécaires élevés: les prix des propriétés se sont-ils ajustés?...
Uncategorized
Taux hypothécaires élevés: les prix des propriétés se sont-ils ajustés?...
28 octobre 2023

Les dernières hausses du taux directeur commencent à avoir des conséquences plus marquées sur le marché immobilier du Québec, selon le dernier rapport du groupe DuProprio, pour le 3e trimestre de 2023. • À lire aussi: Prêt hypothécaire: les Québécois préoccupés par le renouvellement après avoir vu leurs paiements mensuels bondir • À lire aussi: Les constructeurs

Le Marché Immobilier Va Ralentir A Court Terme……
Uncategorized
Le Marché Immobilier Va Ralentir A Court Terme……
28 octobre 2023

L’économiste Rishi Sondhi a expliqué que l’impact de la hausse des taux d’intérêt continuait de se faire sentir, ce qui fera probablement baisser les ventes et les prix de 10 % et 5 %, respectivement, d’ici la fin du premier trimestre de l’année prochaine, par rapport à leur niveau du troisième trimestre de 2023. La reprise prévue