Les ventes de propriétés résidentielles ont baissé de 1 % au cours de l’été à travers le Canada. Pour l’instant, les prix restent stables dans certaines régions alors qu’ils continuent de grimper dans d’autres. Les acheteurs n’ont pas encore accès à de grandes ventes de liquidation.

Les ventes résidentielles nationales sont en légère baisse de 1 % en août 2022, indiquent les nouvelles statistiques publiées par l’Association canadienne de l’immobilier (ACI), tandis que le nombre de propriétés nouvellement inscrites a chuté de 5,4 %, sauf à Montréal, où les nouvelles inscriptions n’ont presque pas bougé de juillet à août.

Au Québec, il s’est vendu 6406 propriétés en juillet et 5929 en août. Quand on compare sur une année, d’août 2021 à août 2022, les ventes ont chuté de 15 %.

« Ce n’est pas facile de tirer de conclusion avec le mois d’août. Traditionnellement, la tendance est à la baisse des inscriptions en vigueur », explique au téléphone Charles Brant, directeur du service de l’analyse du marché à l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

A SUIVRE……..

 

https://plus.lapresse.ca/screens/178fae22-f26a-44e0-bc39-0a475227dafb%7C_0.html

Par Guy Harton